Les jonquilles et le lapin.

Il y a un an presque jour pour jour il y avait des rédacteurs pour fêter l’arrivée des jonquilles. Bien que la précocité de ces premières printanières soit le signe de saisons bouleversées, on peut s’émerveiller à les regarder. Pour les admirer plus souvent j’en ai prélevé quelques unes, je les ai offertes au lapin qui garde ma maison quand je ne suis pas là. Je lui fais confiance, et je suis sûr qu’il est heureux de retrouver un peu de nature.

Le stade suivant, ce serait des fleurs de pissenlit…bien que je craigne qu’un soir j’en retrouve moins que quand je lui aie confié le bouquet!…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment cette page :