Toujours mieux ailleurs

Surprise à la fois agréable et inhabituelle ce matin au réveil: quatre juments évadées de leur pré pour venir goûter à l’herbe de ma pelouse. Avez-vous remarqué que c’est « toujours mieux ailleurs »?

Chevaux et vaches préfèrent l’herbe qui est derrière la clôture, l’homme préfère visiter les pays où il n’habite pas, quitte à se trouver avec des milliers de ses voisins à l’autre bout du monde, ou s’entasser sur le même bateau « de croisière » pour aller visiter toujours les mêmes endroits, du moment que ce n’est pas à côté de chez lui.

Ne lui demandons pas de décrire les recoins sauvages qui sont derrière sa maison, il ne les a peut-être pas « faits ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment cette page :